TOUCHER FATAL
galeries
Card image

Ether et mélodie.

(32) oeuvres

decouvrir
Card image

Toucher Fatal

(13) oeuvres

Tunis

decouvrir
Card image

Nature Intime

(19) oeuvres

galerie Ghaya tunis 2016

decouvrir
Card image

Peinture numérique

(11) oeuvres

decouvrir
blog

sont mes propres textes retraçant des réflexions sur mes œuvres entrain de se faire et faisant découvrir mes intentions, mes conditions de travail et mes procédés techniques naissant de ma pratique artistique, de mes erreurs, de mon tâtonnement, de ma réflexion et de mes expériences. Bref, ils sont l’étude de mes processus de création. Mais on y trouve aussi une approche esthétique : Le créateur n’est-il pas le premier interprète de son œuvre ? Son rapport avec elle n’est-il pas aussi en permanence un rapport au sensible ?
decouvrir

sont des textes qui véhiculent mes réflexions sur des questions générales relatives à la création artistique ou sur des œuvres d’artistes particuliers, où nous découvrons, à la fois des réflexions analytiques, des lectures poïétiques et des interprétations esthétiques sondant les méandres des ambiguïtés des œuvres. Dans mes textes critiques, subjectivité et objectivité se croisent, savoir ludique et recherche scientifique opèrent ensemble.
decouvrir

Différents textes liés à des sujets relevant de mes différentes préoccupations : politiques, sociales et autres diverses questions...
decouvrir
A propos
img

Ce que j’essaie de mettre en œuvre dans ma pratique artistique plastique depuis 1985 jusqu’aujourd’hui, est l’actualisation consciente des virtualités en réserve, de la fécondité des matériaux, des outils. J’aspire à une œuvre s’ouvrant d’une manière ambiguë sur le futur, fluide soumise à des transformations équivoques. Mon expérience plastique court constamment après des effets heureux à l’intérieur desquels les causes se révèlent petit à petit, se manifestent dans leur essence, démasquent l’imprévisible, surmontent l’obstacle et gagnent du sens…..

Le chaos, la fragmentation de l’espace pictural, les formes entremêlées, les lignes et les textures enchevêtrées, les abondances du matériau, la richesse de ses effets imprévisibles et accidentels que laissent apparaître mon œuvre picturale au moment du faire, me renvoient à des sensations brutes qui se transforment par la suite en perception significative provocant les instances les plus profondes en moi. Ils deviennent à l’origine de plusieurs suggestions et d’interprétations différentes….

Mon onirisme relevant de mes entretiens fantastiques et fantasmagoriques avec un monde de bestioles qui envahit parfois mes tableaux, est rendu possible par les suggestions de la couleur et les matières diverses devenant collaboratrices. Les êtres peuplant la surface de mon tableau et assurant sa structure topologique grâce à leur répartition uniforme, ne sont en fait que de simples taches et entrelacs de couleurs. Par leurs combinaisons différentes, j’ouvre la voie à des révélations multiples de ses formes et à des expressions variées de ses êtres.

C’est de la couleur et des imbrications des matières, qu’émergent dans mes peintures relief mes signes fœtaux, figuratifs , mes espaces souterrains ou lointains, ou même mes paysages …..

Le recours à l’écriture arabe à caractère mystique et cosmique, apparaissant de l’intérieure des matières, confèrent à mes représentations terrestres et cosmiques, une charge culturelle et spirituelle spécifique.

En effet, partir du premier germe du départ, puis méditer sur ce germe à travers une chronologie bouleversée, constitue en fait une forme d’intellectualisation du problème, qui s’était créé ses propres obstacles et ses propres difficultés…

En s’ouvrant sur l’imprévisible, nous rompons éventuellement avec les idées préconçues et par-là nous provoquons la spontanéité, excitons les possibilités profondes en nous et purifions la forme d’éléments maniéristes, ainsi gagner du sens.

L’activité plastique trouve fondamentalement sa genèse dans ce rapport pratique- théorique qui est essentiellement imprévisible.

Poïétique et esthétique fonctionnent en parallèle…

En effet ce qui se donne en peinture à travers la pratique artistique, est à la fois hasard et contrôle, matière et esprit, accident et maîtrise, imprévisible et prévisible.

Le résultat du tableau n’est pas le tableau lui-même, mais son processus de création. A ce propos Jean-François Lyotard écrit : « Quand nous réfléchissons sur le tableau, nous réfléchissons sur la réflexion. »[1]

 



lire la suite